Vie de foi

R comme rêver

Comme l’écrit la poétesse Marianne Moore, il y a « des jardins imaginaires avec de vraies routes qui les traversent ». Les rêves nocturnes peuvent être bizarres, grisants, surprenants ou terrifiants mais ils sont traversés par de « vraies routes », c’est à dire la réalité qui habite le rêveur. Du début à la fin de la Bible, Dieu parle à des hommes et à des femmes au sein des « jardins imaginaires ». Une fois allongé et abandonné, chaque humain est plongé dans une disposition particulière d’écoute : seul face à lui-même et face à Dieu.

Pour de nombreux grands théologiens, les rêves sont essentiels à l’écoute de Dieu. Tertullien disait même que l’on n’avait pas vraiment rencontré Dieu, si on ne l’avait pas rencontré en rêve. Ces derniers siècles, les rêves sont malheureusement devenus le souci quasi exclusif de la psychologie et la théologie a cessé de s’en préoccuper, à tort me semble-t-il.

Au fil de l’histoire et jusqu’à aujourd’hui les rêves ont joué un rôle clé dans de nombreuses conversions (voir l’étude étonnante de Rick Kronk), de grandes découvertes et ont influé sur les événements de l’histoire de l’humanité : c’est dire qu’ils sont traversés par des routes réelles. Lorsque nous entrons dans la phase de sommeil dite « paradoxale », nous entrons dans une intériorité comparable à celle d’une prière intense, ou une méditation profonde. Alors que tous les humains ne prient et ne méditent pas forcément, tous rêvent environ 20 minutes toutes les heures et demies de sommeil. L’Esprit de Dieu peut murmurer à tous les cœurs !

La fonction du rêve est de remettre de l’ordre dans nos états d’âmes et de nous garder sain(t)s d’esprit. Si nous croyons que l’Esprit de Dieu nous accompagne sur nos chemins de vie, nous pouvons croire avec confiance qu’il nous accompagne aussi pendant nos nuits et qu’il s’y révèle.

De ce fait, comment être sûr que nous entendons la voix de Dieu, et non pas uniquement la nôtre ? Cela demande du discernement et quelques questions peuvent nous guider :

  • Est-ce que le rêve me dirige dans la même direction que la Bible ?
  • Est-ce que cela me rendra davantage semblable à Jésus ?
  • Qu’en pensent mes frères et mes sœurs en Christ ?
  • Est-ce que ce rêve est cohérent avec ma réalité ?

Le  rêve est un moyen parmi d’autres pour approfondir la connaissance de soi et se mettre humblement en route à la suite du Christ avec ses luttes et ses fardeaux. L’intériorité vécue lors du rêve peut se transformer en prière où l’on exprime ce qui nous charge,  trouble ou blesse et en méditation avec des textes bibliques qui encouragent ou réorientent.


Article initialement publié dans le rubrique « spiritualité » du mensuel Christ Seul – 09/16.

Sur le même sujet, lire aussi: « Les rêves, un langage à redécouvrir en famille? »

2 comments on “R comme rêver

  1. Selon différents livres bibliques il y a effectivement des avertissements divins qui parviennent aux humains dans les moments de sommeil. En particulier dans le livre de Job, Élihu nous apprendra que ces «songes et visions nocturnes» ne parviennent pas forcément jusqu’à notre réflexion consciente, puisqu’ils sont scellés par Dieu Lui-même. … (Job 33; 14-18)

    J'aime

  2. Ping : Les rêves, un langage à redécouvrir en famille? – Marie-Noëlle Yoder

Répondre à Jean-Luc B Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :